15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://cyriacgbogou.ci 300
950X264
950X264-1

Côte d’Ivoire: les Organisations de la Société Civile formées par WACSI et OSIWA.

Group Picture

 Photo de groupe des participants à Bassam (Côte d’Ivoire)

Depuis le lundi 8 juillet 2013, Grand-Bassam abrite une formation sur le plaidoyer et la politique publique initiée par l’Institut de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (WACSI) et l’Initiative de la Société ouverte de l’Afrique de l’Ouest (OSIWA). Cet apprentissage qui durera 2 semaines, du 8 au 20 juillet, verra la participation de 26 personnes venus de 4 pays de la sous région à savoir le Bénin, du Niger, de la Guinée et de la Côte d’Ivoire.

Ce rendez-vous est le deuxième du genre après celui de Conakry en Guinée en 2012.

osiwa_wacsi

Photo de groupe des participants à Conakry (Guinée)

Cette formation qui s’inscrit dans un projet de 2 ans vise à aider les organisations participantes à améliorer l’efficacité de leur fonctionnement et à renforcer leurs capacités de réseautage et de développement durable. Plus précisément, la deuxième phase permettra aux organisations bénéficiaires de développer leurs connaissances en terme de planification et de mise en oeuvre des campagnes de plaidoyer efficaces, la construction de réseaux stratégiques et le partenariat/l’engagement avec les décideurs politiques sur diverses questions liées au développement. La formation permettra par ailleurs aux différents organismes de perfectionner leur approche en mobilisation de ressources financières et non financières de manière à soutenir leur fonctionnement efficace et durable.

En tout cas le ton a été donné quand les organisateurs ont planté le décor par le biais de Omolara Balogun, Chargée du Plaidoyer des Politiques à WACSI.

Opening Remarks from Omolara B., interpreted by Godwin K. (2)

Omolara Balogun traduit par Godwin 

A sa suite, la formatrice Antoinette Lucky Mbrou a pris la parole en se presentant d’une manière assez particulière.

Elle a pris un post-it sur lequel elle a fait des rectangles et marqué le nom par lequel elle voudrait être appelé tout au long de la formation. Ensuite elle y a mis des dessins qui expriment sa personnalité. Pour finir, elle a collé son post-it sur son badge et demandé à l’assemblée de l’imiter en essayant de deviner la personnalités des différentes personnes grâce aux dessins des « picasso » du moment.

The Facilitator, Antoinette Lucky, engaging participants on the caracteristics of a policy paper

La formatrice Antoinette Lucky Mbrou et les participants

Engaging introduction exercise (3)

Les participants imitant la présentation de la formatrice

Engaging introduction exercise

Cela a permis de détendre l’atmosphère et de permettre une certaine familiarité dès le départ de la formation.

Pour information, le cadre de la formation sera comme un grand village et se nomme « TOUBA », nom choisis par les participants car se retrouvant dans plusieurs pays d’Afrique dont le Niger et la Guinée.

Ce village a un « Chef du village » à sa tête et un « griot » qui fera office de porte parole.

J

Moi entre le Chef du village à gauche et son Griot à droite

Pour un meilleur cadre d’apprentissage, les participants ont eux même établis un code de conduite qu’ils se doivent de respecter au risque d’être sous le coup d’une sanction.

WACSI et OSIWA fondent l’espoir de voir le succès de ce programme et espère que les organisations en tireront le meilleur profit pour leur renforcement institutionnel et opérationnel.

Plus d’informations:

Share:
PREVIOUS POST
Offres & Opportunités: stage disponible au technocentre d’Orange Abidjan
NEXT POST
Offres & Opportunités: GIZ recrute un Expert financier et administratif (m/f)

0 Comment

LEAVE A REPLY