15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://cyriacgbogou.ci 300
950X264
950X264-1

Aminata Traoré aux dirigeants africains: « Changeons de modèle économique, pour garantir du travail aux jeunes. »

Lundi 11 avril 2016, lorsque je faisais ma veille sur le web, je tombe sur un superbe article qui a pour titre : « La véritable bombe de l’Afrique, c’est le chômage ».

Il s’agit d’une entrevue accordée au journal Saphirnews par Madame Aminata Traoré.

Aminata Traoré est une femme politique et écrivaine malienne. Militante altermondialiste, elle s’est engagée dans le combat contre le libéralisme, qu’elle considère comme responsable du maintien de la pauvreté au Mali et en Afrique en général.

J’ai beaucoup apprécié son franc-parler et sa manière de dépeindre la situation de notre continent, l’Afrique.

Il faut noter que les propos de Madame Aminata sont d’actualité et méritent une réflexion très particulière de la part de nos dirigeants africains en premier lieu, suivie de celle de toute la population africaine en second lieu, afin d’aboutir à une prise de conscience collective et le renouvellement de nos mentalités.

J’ai donc décidé de partager cet article avec vous.

En voici un extrait.

—————-

640px-Aminata_Traore_IMG_0245

En Afrique, nous n’avons pas de problèmes de développement mais un véritable problème de survie.

C’est à chacun de nous de diagnostiquer les véritables causes de notre tragédie et de voir quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer.

Au lieu de chercher à savoir de quel sexe sont les anges, on devrait se poser une question existentielle : « de quoi vivent les gens ordinaires » ?

Ce sont des réponses immédiates et rapides qui vont donner un peu d’espoir aux gens.

Faisons en sorte qu’ils ne croient pas que tout est foutu et qu’il ne leur reste pas seulement le choix de prendre les armes, de prendre le large ou de tomber le narcotrafic.

Un jour, les gens comprendront que les Africains n’ont pas la volonté d’abandonner leur pays. La véritable bombe en Afrique, c’est le chômage, question qu’on prend très au sérieux ici en Europe, où on essaye de contrer le problème par tous les moyens. La question n’est pas posée en ces termes chez nous.

Chaque année, des centaines de milliers de jeunes Africains arrivent sur le marché de l’emploi mais le nombre de demandeurs d’emploi augmente. Si on ne change pas de modèle économique, on ne pourra jamais leur garantir du travail.

Ces jeunes nous disent : « Si ce pays pouvait nous garantir le minimum en matière d’emploi et de revenus, on ne partirait pas. » Nous les avons impliqués dans des activités relevant de l’artisanat, de la reconstruction et de la culture. Certains sont restés et d’autres sont repartis mais on aura essayé.

C’est pour cela que ce qui m’intéresse, c’est de savoir quels sont les véritables projets de développement qui profitent d’abord aux gens.

Quand on pose la question des femmes et des jeunes dans le contexte actuel, on est sur le registre de la victimisation. On ne sait pas que ces femmes sont aussi porteuses de réponses. Une femme met un enfant au monde, l’élève avec d’autres femmes et, ensemble, elles savent être des « mères sociales ». En langue bambara, on parle de « wolo ba » pour désigner celles qui donnent la vie, « lamo ba » pour celles qui éduquent, et « ladon ba » pour celles qui sont capables de s’occuper de ses enfants et de ceux des autres.

Face à cette jeunesse qui est en danger et qui a besoin d’interlocuteurs, nous devons revendiquer la fonction de mère sociale. Je m’assume comme telle. Nous sommes concernées par le sort de toute cette jeunesse d’aujourd’hui qui n’a ni repères ni soutien.

Pour être concret, une mère sociale est une femme qui se sent concernée par le désespoir de la jeunesse et qui s’implique dans la recherche de solutions.

L’Afrique doit désormais avoir une société civile critique mais qui s’implique par des actions de proximité.

C’est cela, amener le changement par la base.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article via le lien ci-dessous:

http://www.saphirnews.com/Aminata-Traore-La-veritable-bombe-en-Afrique-c-est-le-chomage_a22110.html

Sources :

http://rue89.nouvelobs.com/2013/05/17/mali-discours-daminata-traore-paris-veut-entendre-242399

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aminata_Dramane_Traoré

Share:
PREVIOUS POST
www.internetlivestats.com : les données internet en temps réel…
NEXT POST
Publication de contenu sur Internet: Peut-on tout filmer ou photographier?

0 Comment

LEAVE A REPLY